Capsules linguistiques

À travers ces capsules, découvrez des expressions insolites, des trucs, des anecdotes ou même des drôleries de l’anglais pour mieux comprendre la langue tout en vous divertissant.

Bonne lecture!

S'inscire aux capsules

Entrez votre adresse courriel :

5 conseils pour une meilleure prononciation en anglais

Lorsque l'on s'exprime dans une langue étrangère, une des difficultés principles consiste à reproduire les sons correctement. Une mauvaise prononciation peut engendrer des problèmes de communication importants. Voici quelques conseils pour vous aider à mieux prononcer en anglais.

Audrey Hepburn dans My Fair Lady s'entraine à modifier sa prononciation.

  1. Exposez-vous quotidiennement à l'anglais
    Cinq minutes par jour suffisent!  Usez et abusez des possibilités qui vous sont offertes par Internet en regardant des vidéos sur Youtube ou la télévision sur le Web. Habituez-vous à regarder cinq minutes de film, de documentaire, de séries télévisées ou d'informations par jour. Écoutez la façon dont les gens prononcent les mots et  repétez. Modelez votre prononciation sur celle que vous entendez.
     
  2.  Faites attention à l'accentuation des mots
    Chaque mot en anglais a sa propre accentuation. Prenez le mot believe qui est composé de deux syllabes be et lieve, et bien l'accent tonique se place sur la deuxième syllabe lieve.

    Bien souvent le problème de prononciation est lié à un mauvais placement de l'accent tonique plutôt qu'à une mauvaise prononciation du son. Sachez que généralement, l'accent tonique du mot se placera au début. Insistez donc bien sur la première syllabe. Si vous n'êtes pas sûr, vérifiez tout simplement dans un dictionnaire sur quelle syllabe se trouve l'accent tonique. En marquant bien cet accent, vous remarquerez que le mot se prononce plus facilement.
     
  3. Prononcez bien vos voyelles
    En prenant bien soin de prononcer vos voyelles, vous serez obligé de ralentir et bien ouvrir la bouche, ce qui vous aidera à améliorer votre prononciation.

    En anglais, il existe deux sortes de voyelles : les courtes sur lesquelles on ne s'attardera pas trop, comme dans les mots : big, live, short, ship, etc; et les longues que l'on prendra le temps de bien prononcer, comme par exemple : leave, note, sheep, real, etc.
     
  4. Travaillez vos propres difficultés
    Attardez-vous sur les sons qui vous posent problème et travaillez les jusqu'à ce qu'ils ne soient plus problématiques. Pour ce, il faut que vous preniez conscience de vos propres difficultés. Souvent pour les francophones, le son th ou encore le h posent problème. À vous de voir quels sons sont plus problématiques et pratiquez-vous à les prononcer jusqu'à ce que vous vous sentiez plus à l'aise.
     
  5. Trouvez votre rythme d'élocution
    En général le débit d'un locuteur anglophone est moins rapide qu'un locuteur francophone : 120 - 150 mots par minute en anglais contre 150 - 200 mots par minute en français. Lorsqu'il s'agit d'une langue seconde, tenez-vous en à 120 mots par minute. Ne parlez donc pas trop vite, prenez le temps d'ouvrir la bouche. Veillez cependant à ne pas parler trop lentement car vous donnerez l'impression de parler de manière non-naturelle presque robotique.

    Un conseil : enregistrez-vous! Ainsi vous pourrez vous réentendre et travailler votre rythme. Vous pourrez aussi identifier quels sons vous posent problème et les corriger.

Et n'oubliez pas, s'adjoindre les services d'un coach peut aussi s'avérer une bonne stratégie!

Partager :

Laisser un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir